Actualités

Travaux prévus devant les étangs aérés de Cap-aux-Meules

Le 23 septembre dernier, l’ouragan Fiona a complètement détruit une partie de la protection en rip-rap et du sentier du Littoral qui se trouvaient devant les étangs aérés de Cap-aux-Meules. La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine désire, par le présent texte, informer les citoyens du projet de protection des étangs aérés qui est en cours d’élaboration.

Bref historique

À la suite de la tempête de décembre 2010, la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine craignait que les étangs aérés, fortement affectés par l’érosion, se déversent à la mer. Un rip-rap d’urgence a donc été construit avec de la pierre locale, sur une distance de 100 mètres et au coût de 200 000 $. L’ouvrage avait une durée de vie estimée à l’époque à environ 5 ans. Il s’agissait donc d’une mesure temporaire, qui nécessiterait un jour des travaux plus costauds pour assurer une protection à plus long terme.

Dommages

Fiona a lourdement détruit l’ouvrage de protection ainsi que la piste cyclable sur une distance d’environ 40 mètres. Les pierres ont été dispersées partout dans la zone autour du ruisseau et de l’ancien pont, alors que ce dernier a été emporté par la mer à près de 150 mètres à l’intérieur des terres. Le niveau d’eau extrême durant la tempête Fiona a submergé le secteur.

Travaux prévus

La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine travaille depuis plusieurs mois, en collaboration avec le ministère de la Sécurité publique (MSP) et le bureau d’ingénierie de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), sur un concept de protection des installations de traitement des eaux usées de Cap-aux-Meules qui serait mieux adapté au contexte climatique et aux aléas côtiers. D’un point de vue environnemental, il est essentiel d’éviter que les eaux usées se déversent à la mer lors d’une prochaine tempête. De plus, étant donné que la zone est fortement exposée aux tempêtes de vents d’est, il apparaît primordial de réaliser un ouvrage de protection, qui viendra sécuriser cette infrastructure municipale en cas de tempête.

Le concept proposé est un rip-rap (enrochement à pente douce) d’une longueur d’environ 160 mètres, qui serait encastré entre l’exutoire des étangs aérés à l’est et la falaise du côté ouest. Plusieurs scénarios ont été étudiés et le rip-rap comporte ici l’avantage d’utiliser une roche locale plutôt que de devoir l’importer par barge. Cela facilite grandement la logistique de transport et réduit significativement les coûts du projet. De plus, le rip-rap nécessite une crête moins haute et a un impact plus faible sur la plage au large qu’un enrochement traditionnel. La conception du nouveau rip-rap a pris en considération les effets des changements climatiques dans le dimensionnement (hauteur de la crête et taille des pierres) de l’ouvrage.

Un ruisseau intermittent est situé à l’ouest des étangs. Afin de permettre son écoulement au travers du rip-rap, le concept prévoit l’aménagement d’un ponceau en polyéthylène haute densité (PEHD), d’un diamètre de 1600 mm. Le ponceau aura une longueur approximative de 40 mètres et sera partiellement enfoui pour éviter qu’il ne soit emporté lors d’une prochaine tempête. L’entrée du ponceau (du côté du ruisseau) sera protégée à l’aide d’un enrochement. Le concept a été réfléchi de manière à intégrer la piste cyclable, qui sera reconstruite dans ce secteur une fois les travaux réalisés.

Environnement

La Municipalité a obtenu un décret de soustraction à la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement pour intervenir rapidement dans le secteur. Les démarches pour l’obtention de l’autorisation du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP) pour procéder aux travaux sont en cours.

Échéancier

L’échéancier n’est pas encore confirmé. La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine doit d’abord obtenir le financement ainsi que les autorisations ministérielles
requises pour les travaux et lancer un appel d’offres. Toutefois, la période visée pour leur réalisation est l’automne 2023 ou l’hiver 2024, si les autorisations et le financement sont obtenus à temps. Les travaux pourraient s’échelonner sur quelques semaines.

Contraintes durant les travaux

Puisqu’il s’agit d’un chantier de construction, la piste cyclable sera fermée de part et d’autre de la zone visée pendant toute la durée des travaux. La Municipalité des
Îles-de-la-Madeleine compte sur votre collaboration afin de respecter la signalisation en place, le tout dans l’optique d’assurer la sécurité de tous.

L’accès au chantier pour la machinerie se fera via le chemin de terre qui part du bout du chemin Jean-Guy, derrière le Résidence Plaisance et contourne les étangs aérés. L’utilisation de la machinerie et des équipements se fera conformément aux exigences environnementales et dans le respect du Règlement municipal 2013-12 régissant le bruit pouvant causer nuisance sur le territoire de la municipalité des Îles-de-la-Madeleine.

En terminant, les citoyens sont invités à transmettre toute préoccupation ou question relative à ces travaux au Service des infrastructures et du bureau de projets de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, par téléphone au 418-986-3100, poste 252 ou par courriel à jsolomon@muniles.ca.

 

Mots-clés

Autres actualités

Parc régional en territoire public : ce qu’il faut savoir

Le 9 avril dernier, les conseils de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine et de la Communauté maritime ont adopté deux projets de règlement permettant la création du Fonds de gestion durable du territoire et de la Passe Archipel, une contribution volontaire demandée aux visiteurs non résidents. Les revenus engendrés par la Passe Archipel serviront à la […]

Fonds de gestion durable du territoire : l’Archipel mise sur l’honneur et l’attachement des visiteurs en 2024

Loin de reculer devant la décision du conseil de la Communauté maritime d’amener les quelque 60 000 visiteurs à contribuer au maintien des infrastructures de l’archipel et de son avenir, la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, toujours en négociations avec Transports Canada sur le plan opérationnel, fait un pas de côté pour la saison 2024 en incitant […]

Passe Archipel : Le conseil municipal annonce la tenue d’une rencontre publique d’information

Afin de répondre aux questions en lien avec la Passe Archipel et la création du nouveau Fonds de gestion durable du territoire, le conseil des élus de la Communauté maritime des Îles annonce la tenue d’une séance publique d’information. Cette rencontre sera l’occasion de procéder à une présentation détaillée de la démarche entrant en vigueur […]

Des livres numériques disponibles à la bibliothèque

La collection de la Bibliothèque Jean-Lapierre contient désormais des livres numériques qui peuvent être empruntés gratuitement par les abonnés : romans québécois et étrangers, bibliographies, livres jeunesse, bandes dessinées et autres documents en format EPUB ou PDF. Des livres et anglais et des livres audio s’ajouteront bientôt à la collection, et des nouveautés bonifieront l’offre […]