Actualités

Résidence Plaisance : la Communauté maritime demande une intervention urgente

Le maire et président de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, demande une intervention urgente du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et de la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais, pour trouver une solution dans le dossier de la Résidence Plaisance et reconnaitre le plus rapidement possible l’organisme à but non lucratif (OBNL) comme conventionné.

En effet, Résidence Plaisance est actuellement un OBNL qui offre des services en hébergement de 2 niveaux : Résidence privée pour aînés (RPA) de catégorie 1 et Centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD). Ce projet est issu d’une volonté du milieu de répondre aux besoins existants et l’organisme est administré par des bénévoles. Malheureusement, l’important écart salarial entre les employés de la Résidence Plaisance non conventionnée et ceux du CISSS des Îles met en danger la continuité du projet.

« Les discussions avec les ministères au sujet de la mise en place de Résidence Plaisance ont toujours pris en compte que l’organisme serait reconnu et conventionné afin d’avoir les conditions équivalentes au réseau de la santé et ainsi créer un environnement attractif qui offre des soins de santé de qualité », explique le maire et président de la Communauté maritime, Jonathan Lapierre. « Pourtant, cela fait plus d’un an que l’organisme est en activité et que le dossier n’a pas avancé », a-t-il déploré.

C’est que la rupture de service est possible si des employés quittent la Résidence Plaisance. Mais, le milieu n’ayant pas la capacité d’absorption de la clientèle, cette possibilité est très inquiétante pour les employés du réseau de la santé, les résidents de Résidence Plaisance, leurs familles, ainsi que toute la population des Îles.

« Une rencontre doit être organisée dans les plus brefs délais entre le ministre de la Santé et des Services sociaux, la ministre responsable des Aînés et la direction de Résidence plaisance afin de dénouer le problème. Il faut que le statut particulier des Îles soit pris en compte puisque l’éloignement et l’isolement de notre communauté insulaire font en sorte qu’en cas de rupture de service le déménagement de la clientèle vers un territoire voisin est impossible. Il faut travailler ensemble pour que les employés de Résidence Plaisance aient des conditions équivalentes à celles du réseau de la santé », a conclu Jonathan Lapierre.

Autres actualités

Mérite Ovation municipale – La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine remporte un prix

La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine est récipiendaire d’un prix dans le cadre du mérite Ovation municipale de l’Union des municipalités du Québec. En effet, la Municipalité des Îles était présente afin de présenter deux projets au Pavillon de l’innovation municipale dans le cadre des Assises 2022 de l’UMQ qui se tenaient les 12 et 13 mai […]

Résultats du sondage sur la révision du schéma d’aménagement

En février dernier, la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine a lancé un sondage auprès de sa population concernant la révision du schéma d’aménagement. Par cette démarche, l’organisation souhaitait identifier les préoccupations des citoyens et identifier les enjeux qui leur apparaissent comme étant prioritaires. Après analyse, la Communauté maritime constate que les citoyens partagent avec elle certaines […]

Le conseil souhaite limiter la construction dans les zones agricoles et forestières

La révision du schéma d’aménagement et de développement de la Communauté maritime est bien amorcée. Au centre de cette démarche, on retrouve la question de l’étalement de l’habitat, qui sera inévitablement le sujet de plusieurs discussions et réflexions au cours des prochains mois. *L’étalement de l’habitat se définit comme étant l’implantation de constructions à l’extérieur […]

Un projet de règlement afin d’autoriser les camions-restaurants

En 2018, à la suite d’une demande en lien avec des camions-restaurants et en l’absence de réglementation sur le sujet, le conseil de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine adoptait un règlement de contrôle intérimaire interdisant, sur l’ensemble de son territoire, sauf pour quelques situations d’exceptions, les unités mobiles de restauration. En adoptant ce règlement, le […]