Actualités

Participation d’une délégation des Îles à Adaptation Futures 2023

Du 2 au 6 octobre derniers se tenait à Montréal le plus gros colloque mondial sur l’adaptation aux changements climatiques, Adaptation Futures 2023, sous la thématique Innover pour s’adapter ensemble, auquel participait, en présentiel et en virtuel, une petite délégation des Îles-de-la-Madeleine (le maire Antonin Valiquette, Jean Hubert et Jasmine Solomon, respectivement directeur des infrastructures et du bureau de projets et gestionnaire de projets en érosion côtière pour la Municipalité, et Camille Turbide, coordonnatrice de la Table de concertation régionale des Îles-de-la-Madeleine). Ce colloque mondial, cette année au Canada, était organisé par Ouranos, le gouvernement du Canada et le Programme scientifique mondial pour l’adaptation.

Conférence de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) Invité par l’UMQ à participer à titre de conférencier à la conférence-midi Adapter nos communautés, une responsabilité collective, le maire Antonin Valiquette a brillé par ses interventions. La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, choisie pour venir partager sa réalité face à l’aléa érosion, joignait ainsi sa voix à trois autres municipalités du Québec subissant de façon importante les changements climatiques sur leur territoire (Gatineau – inondations, Saint-Lin–Laurentides – eau potable, Chibougamau – feux de forêt). Ensemble, les élus ont revendiqué plus d’aide de la part du gouvernement face à l’ampleur des besoins et ont rappelé l’importance d’investir en prévention plutôt qu’en réaction, afin d’éviter des dépenses jusqu’à 18 fois plus élevées selon les études lorsque l’on agit en urgence.

Adaptation Futures 2023 : saisir les opportunités

Bien que la communauté des Îles-de-la-Madeleine soit déjà bien concernée par les impacts des changements climatiques, le colloque a été l’occasion de nous rappeler que ceux-ci dépassent les frontières et se vivent partout à l’échelle mondiale. Que ce soit les peuples du nord qui s’adaptent à leur territoire changeant et qui connaissent mieux la nature que quiconque, que ce soit la fonte des glaciers de l’Himalaya qui aura des impacts collatéraux pour environ un quart de la population mondiale en raison des grands fleuves qui y sont liés, que ce soit les nombreux pays qui ont établi des records cette année au niveau des températures ou des feux de forêt destructeurs, que ce soit les populations d’îles entièrement déplacées dans les Maldives, ce genre de colloque remet les choses en perspective et nous motive à accélérer nos actions. Nous revenons avec une fierté par rapport au travail qui est bien amorcé localement : de nombreux endroits dans le monde n’ont malheureusement pas notre connaissance de leur territoire ou notre force de concertation. Il y a tellement d’îles dans le monde qui vivent des enjeux similaires aux nôtres qu’il est important de s’en inspirer et d’établir de réels contacts pour tirer profit des bons et moins bons coups en matière d’adaptation. Ce fût pour l’équipe une opportunité précieuse de réseautage et l’occasion aussi de renforcer notre optimisme et notre volonté d’être innovants, proactifs et résilients dans la planification de l’adaptation de notre territoire et de nos populations. Les coups de cœur de la délégation Jasmine Jean Antonin Camille La participation à Adaptation Futures 2023 a été rendue possible grâce à la contribution financière de la Table de concertation régionale des Îles, de l’UMQ et de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine

Adaptation Futures 2023 en bref :

  • 2200 participants en provenance de 120 pays
  • 18 conférences en simultané, 55 conférences par jour
  • Diversité d’acteurs œuvrant autour de la thématique des changements climatiques (scientifiques, politiciens, décideurs, professionnels, étudiants, autochtones,
    artistes, etc.)
  • Objectif : accélérer le mouvement d’adaptation mondiale aux changements climatiques, par la diffusion de savoirs et de connaissances, tout en mettant de l’avant les principes de justice, d’équité, de diversité et d’inclusion face à ceux-ci, afin de multiplier les actions pour mettre en œuvre une adaptation efficace

Les coups de cœur de la délégation Jasmine Jean Antonin Camille

  • Jasmine :Le lancement de PEERS, une communauté de pratique mondiale pour une réponse efficace à la hausse du niveau marin (www.PEERScoastal.org) et la création de liens avec l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et CLIMAtlantic.
  • Antonin : La conférence sur l’écofiscalité et le panel de discussion offert par quatre ministres en environnement (Qc, Î. P. É., T.-N.-L., C.-B.) sur les enjeux climatiques et les solutions d’adaptation au Canada.
  • Camille : La conférence sur l’héritage culturel et sa place dans l’adaptation aux changements climatiques et les opportunités de réseautage avec des gens de partout dans le monde vivant des enjeux similaires aux nôtres.
  • Jean : La prise de conscience face à l’ampleur des défis que devront vivre certaines régions côtières du monde. Plusieurs sont beaucoup plus à risque et démunies que nous, par leur très faible élévation, l’absence d’infrastructures résistantes, la pauvreté accrue, en plus de faire face à d’autres enjeux majeurs tels que l’accès à de la nourriture et de l’eau potable.

Autres actualités

Un prix de prestige pour la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine

Dans le cadre de la 45e édition du colloque annuel de l’Association des communicateurs municipaux du Québec (ACMQ), la Municipalité et la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine ont remporté la Plume d’excellence Coup de cœur du jury, lors du Gala des Plumes d’excellence 2024, pour deux campagnes distinctes, mais pourtant unies sous un même thème : […]

Révision du schéma d’aménagement et de développement : une première étape franchie

Après plusieurs mois de cueillette d’informations, d’analyses de données, de séances de travail, de consultation, de réflexion, de discussion et de rédaction, la Communauté maritime sera bientôt en mesure, d’ici quelques semaines, de franchir la première étape officielle devant conduire à l’entrée en vigueur d’un tout nouveau schéma d’aménagement. Quelles sont les étapes devant conduire […]

Parc régional en territoire public : ce qu’il faut savoir

Le 9 avril dernier, les conseils de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine et de la Communauté maritime ont adopté deux projets de règlement permettant la création du Fonds de gestion durable du territoire et de la Passe Archipel, une contribution volontaire demandée aux visiteurs non résidents. Les revenus engendrés par la Passe Archipel serviront à la […]

Fonds de gestion durable du territoire : l’Archipel mise sur l’honneur et l’attachement des visiteurs en 2024

Loin de reculer devant la décision du conseil de la Communauté maritime d’amener les quelque 60 000 visiteurs à contribuer au maintien des infrastructures de l’archipel et de son avenir, la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, toujours en négociations avec Transports Canada sur le plan opérationnel, fait un pas de côté pour la saison 2024 en incitant […]