Actualités

Des investissements pour consolider nos infrastructures et nos équipements pour les 3 prochaines années

Le conseil municipal a adopté, en séance régulière, le premier Programme triennal d’immobilisations (PTI) de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine. Le plan triennal d’immobilisations confirme l’intention du conseil municipal de réaliser ou d’initier certains projets d’investissement au cours des 3 prochaines années.

Les objectifs d’un PTI sont de fournir à la Municipalité un outil de planification à moyen terme des investissements à réaliser, d’évaluer l’effet sur les budgets annuels futurs et sur l’évolution de la dette et d’aider à connaître les besoins de financement et prévoir les règlements d’emprunt.

« Depuis l’assermentation de l’automne 2021, les membres du conseil municipal ont travaillé fort pour prioriser les différents projets municipaux et permettre ainsi d’en arriver à ce premier PTI. C’est pourquoi les projets détaillés dans ce premier PTI visent consolider les actifs de la Municipalité, permettre le remplacement d’équipements existants et entreprendre 2 projets de développements que sont la création des pôles villageois et l’écoquartier », a expliqué le maire et président de la Communauté maritime, Jonathan Lapierre.

Faits saillants du Programme triennal d’immobilisations 2022-2023-2024 :

  • 72 M$ réservés pour les trois prochaines années, dont 29 M$ pour 2022
  • 52 projets et actions d’ici 2024

Quelques projets prévus :

  • 6,6 M$ pour l’entretien routier;
  • 8,5 M$ pour l’amélioration des infrastructures d’aqueduc;
  • 8,1 M$ pour l’amélioration des infrastructures d’égout;
  • 2,4 M$ pour la rénovation du bâtiment du CGMR;
  • 1,3 M$ pour la rénovation de la piscine;
  • 11,6 M$ pour la protection des berges à Cap-aux-Meules;
  • 2,1 M$ pour la décontamination du site de l’ancien aréna Wendell-Chiasson.

« Tous ces projets tiennent compte de la capacité de payer des citoyens. Le service de dette municipal n’est pas extensible et le conseil s’assure que certaines dettes arrivent à échéance avant d’entamer de nouveaux projets. La règle de la majorité des municipalités du Québec est que le service de dette représente 12 % du budget municipal, ce que nous nous assurons de respecter », a affirmé Jonathan Lapierre.

Rappelons qu’un PTI dresse une liste de projets à réaliser et à planifier dans le temps, compte tenu des priorités municipales, sous réserve des approbations gouvernementales, des subventions pour certains projets, des tenues de registres et de sondages auprès des citoyens. Toutefois, le conseil municipal peut modifier ses intentions s’il survient des événements ou des opportunités puisque chaque projet doit être approuvé avant réalisation. Il est ainsi possible que des projets soient ajoutés, retardés ou éliminés en cours d’année.

Autres actualités

Protection du littoral à Cap-aux-Meules : de grands travaux à prévoir dans les prochains mois

La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine annonce que d’importants travaux de lutte contre l’érosion côtière auront lieu à Cap-aux-Meules au cours de l’automne 2022. Le projet vise à protéger à long terme une partie du littoral et ainsi sécuriser plusieurs commerces et institutions du centre-ville. C’est l’entrepreneur Les Entreprises P.E.C. inc., de Bonaventure, qui réalisera l’ouvrage de […]

Sondage – adapter et se réapproprier le site patrimonial de La Grave

À la suite des travaux de recharge de plage de La Grave, la Municipalité des Îles a entamé une réflexion sur l’aménagement du site patrimonial. Que vous soyez propriétaire ou locataire d’un bâtiment situé sur La Grave, utilisateur ou visiteur du site, ou encore utilisateur de la marina ou du quai des pêcheurs, on veut […]

Fin de l’opération de ramassage des oiseaux

Depuis quelques semaines, de nombreux Fous de Bassan ont été retrouvés morts ou malades sur le territoire des Îles-de-la-Madeleine. Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) confirment que la mortalité de ses oiseaux est due à l’influenza aviaire. […]

Gestion des matières résiduelles aux Îles – Une subvention pour compenser les surcoûts liés à l’insularité

Le maire et président de la Communauté maritime, Jonathan Lapierre, se réjouit de l’annonce d’une subvention gouvernementale de 2 M$ pour les 2 prochaines années afin de compenser les surcoûts liés à l’insularité dans le dossier de la gestion des matières résiduelles. Cette annonce fait suite à la visite du premier ministre aux Îles le […]