Actualités

Ce qu’il faut savoir sur l’utilisation d’un véhicule de camping

Avec l’arrivée de la belle saison arrivent aussi les activités estivales comme le camping. Pour ce faire, bien entendu, dans la grande majorité des cas, on utilise un véhicule récréatif (VR). Pour l’application de la réglementation en vigueur sur le territoire de la municipalité, l’expression véhicule récréatif comprend tout véhicule servant spécifiquement à la récréation, tel que : caravane, roulotte de camping, tente-roulotte ou tout autre véhicule construit ou aménagé à des fins d’hébergement temporaire ou de camping.

Ce type de véhicule est très présent aux Îles et de nombreux Madelinots sont friands de cette activité. À preuve, en 2021, on dénombrait sur le territoire de l’archipel 1294 roulottes de camping appartenant à des résidents et immatriculées à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Fait intéressant, ce nombre était de 854 en 2016. C’est donc dire que nous avons connu une augmentation de 52 % au cours des cinq dernières années. Tout comme les roulottes, les motorisés équipés pour le camping ont également connu un bond fulgurant, passant de 168 en 2016 à 300 en 2021, soit une augmentation de 79 % en cinq ans.

Où peut-on utiliser un véhicule récréatif (VR)?

Sur un terrain de camping commercial

Bien entendu, on peut utiliser un VR sur l’un des terrains de camping commerciaux opérant sur le territoire. Ces entreprises sont bien établies et offrent des services de qualité. Il est important d’encourager ces entreprises d’ici et, même en période de grand achalandage touristique, il est toujours possible que des places soient disponibles.

Dans une zone de villégiature

On peut également utiliser en toute légalité un VR sur un terrain zoné villégiature qui prévoit spécifiquement cet usage et où l’on peut par exemple installer, selon la superficie du terrain, jusqu’à 6 roulottes de camping sur un seul lot. Dans ces zones, il est également permis de construire un bâtiment de service pour abriter des commodités comme une salle de bain ou de lavage. Nous avons plusieurs zones de villégiature sur le territoire et il suffit de consulter le plan de zonage de la Municipalité pour les identifier.

À côté de la maison

Entre le 15 juin et le 15 septembre, il est permis d’utiliser un VR à côté de la maison à condition toutefois que cette utilisation demeure temporaire, c’est-à-dire que le véhicule est toujours mobile et qu’il ne soit pas équipé de commodités fixes comme une terrasse et qu’il ne soit pas raccordé aux installations septiques de la maison. Il est permis de se raccorder à l’eau par un boyau d’arrosage de même qu’à l’électricité par une extension.

Sur un terrain vacant

Toujours entre le 15 juin et le 15 septembre, il est permis d’utiliser un VR sur un terrain vacant à condition que ce soit sur un lot situé en zone forestière et que le véhicule soit totalement autonome en termes d’alimentation en eau potable et de réception des eaux usées, et qu’il ne soit pourvu d’aucune commodité extérieure comme une terrasse, un bâtiment secondaire, un puits artésien ou une installation septique.

Sur un stationnement public

En 2019, le conseil a révisé son règlement concernant le stationnement de nuit des véhicules récréatifs. La Municipalité disposait déjà d’un règlement, mais celui-ci nécessitait une mise à jour puisque, depuis son adoption, de nouveaux stationnements publics ont vu le jour. Donc, depuis 2019, le règlement prévoit maintenant que son application peut s’étendre à des stationnements institutionnels privés comme les stationnements d’églises ou d’écoles, où il n’est pas rare de voir des VR s’installer pour passer la nuit, voire quelques jours. Cette application élargie du règlement ne peut toutefois se faire que si l’organisme concerné en fait la demande par écrit à la Municipalité. Comme plusieurs organismes consultés ont répondu à l’appel, la Municipalité a donc posé la signalisation interdisant le stationnement de nuit. Conséquemment, avant de vous installer confortablement avec un VR sur un stationnement public après 22 heures, assurez-vous qu’il n’y ait pas ce panneau. Une infraction au règlement est passible d’une amende minimale de 300 $.

Sur les terres publiques (dunes)

Bien que ça ne soit pas spécifiquement permis, nous observons la présence de véhicules de camping sur les terres publiques (dunes) surtout en deux endroits utilisés à cette fin depuis plusieurs années, soient la Dune-du-Nord à Fatima et l’ancienne route 199 à la frontière de Pointe-aux-Loups et de Grosse-Île. Ce genre de villégiature, toléré dans sa forme actuelle, tire à sa fin puisque la création du parc régional sur les terres publiques viendra non pas interdire, mais encadrer cette
activité, comme toutes les autres activités se pratiquant sur les terres publiques incluses dans le parc. Ainsi, les règles du parc régional viendront établir où cette activité sera permise et, surtout, dans quelles conditions.

En attendant la mise en place de ce nouveau cadre de gestion qui, nous l’espérons, sera en place en 2024, la Municipalité demande à tous ceux qui fréquentent les terres publiques avec leur véhicule de camping de le faire dans le respect du milieu naturel et des autres utilisateurs.

Autres actualités

Révision du schéma d’aménagement et de développement : une première étape franchie

Après plusieurs mois de cueillette d’informations, d’analyses de données, de séances de travail, de consultation, de réflexion, de discussion et de rédaction, la Communauté maritime sera bientôt en mesure, d’ici quelques semaines, de franchir la première étape officielle devant conduire à l’entrée en vigueur d’un tout nouveau schéma d’aménagement. Quelles sont les étapes devant conduire […]

Parc régional en territoire public : ce qu’il faut savoir

Le 9 avril dernier, les conseils de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine et de la Communauté maritime ont adopté deux projets de règlement permettant la création du Fonds de gestion durable du territoire et de la Passe Archipel, une contribution volontaire demandée aux visiteurs non résidents. Les revenus engendrés par la Passe Archipel serviront à la […]

Fonds de gestion durable du territoire : l’Archipel mise sur l’honneur et l’attachement des visiteurs en 2024

Loin de reculer devant la décision du conseil de la Communauté maritime d’amener les quelque 60 000 visiteurs à contribuer au maintien des infrastructures de l’archipel et de son avenir, la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, toujours en négociations avec Transports Canada sur le plan opérationnel, fait un pas de côté pour la saison 2024 en incitant […]

Passe Archipel : Le conseil municipal annonce la tenue d’une rencontre publique d’information

Afin de répondre aux questions en lien avec la Passe Archipel et la création du nouveau Fonds de gestion durable du territoire, le conseil des élus de la Communauté maritime des Îles annonce la tenue d’une séance publique d’information. Cette rencontre sera l’occasion de procéder à une présentation détaillée de la démarche entrant en vigueur […]