Actualités

Un nombre record de nouveaux résidents aux Îles-de-la-Madeleine

Les Îles-de-la-Madeleine ont enregistré, de juillet 2020 à juillet 2021, un solde migratoire positif de 203 nouveaux résidents, un record depuis que cette donnée est comptabilisée. Selon le récent rapport publié par l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), ce sont près de 400 personnes qui ont choisi de s’établir aux Îles, alors que 185 personnes ont quitté le territoire sur la même période, une diminution de 31 % par rapport à 2016-2017. Au cours des cinq dernières années, ce sont plus de 1 700 personnes qui ont fait le choix de s’établir aux Îles, pour un solde positif total de 623.

Les résultats dépassent ainsi largement l’objectif que s’est fixé la Stratégie d’attraction des personnes [les Îles], qui est d’attirer 100 nouveaux résidents par année, signe que tous les efforts déployés portent leurs fruits. La diminution significative du nombre de sortants au fil des années démontre également que le travail effectué au niveau de l’intégration et de la rétention des nouveaux résidents amène les résultats escomptés. Le maire Lapierre se dit fier du bilan migratoire, surtout en ce qui concerne le retour aux sources des jeunes : « Les jeunes Madelinots choisissent de plus en plus de revenir après leurs études. C’est très encourageant pour l’avenir du territoire. »

Alors que 1 500 emplois seront à combler sur le territoire dans les prochaines années, l’attraction de travailleurs devient indispensable pour freiner la pénurie de main-d’œuvre que connaît actuellement l’archipel. Parmi les 388 nouveaux résidents qui ont emménagé aux Îles au cours de la dernière année, plus des trois quarts font encore partie de la population active, avec une forte prédominance chez les jeunes de 25 à 44 ans. Ils viennent donc atténuer les besoins de main-d’œuvre dans l’archipel, qui sont criants dans plusieurs secteurs comme la santé, l’éducation et les services sociaux.

Selon le maire Lapierre, la population des Îles joue un grand rôle dans l’attractivité : « Le territoire madelinot a toujours eu la réputation d’être une terre d’accueil et les meilleurs ambassadeurs des Îles pour l’attraction et la rétention de nouveaux résidents ce sont les Madelinots eux-mêmes, qu’ils soient originaires des Îles ou qu’ils aient choisi de s’y établir. »

En parallèle des actions qui visent à attirer des travailleurs sur le territoire, la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine travaille activement sur les enjeux de logements et de places en garderie, des freins importants à l’arrivée de nouveaux résidents sur le territoire. Une annonce importante au sujet du logement sera d’ailleurs faite à la prochaine séance du conseil municipal le 18 janvier.

Mots-clés

Autres actualités

Inauguration de la nouvelle aire de jeux sur La Grave

Quelques semaines après la fin des travaux d’installation, la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine a procédé, ce jeudi 23 juin, à l’inauguration officielle de la nouvelle aire de jeux sur le site patrimonial de La Grave. Le projet, qui a totalisé110 000 $, a été réalisé et installé par la firme Eskair Aménagement, en collaboration avec l’équipe municipale. Le […]

Les travaux de recharge de plage sur La Grave sont terminés

La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine est fière d’annoncer la fin des travaux de recharge de plage sur le site historique de La Grave. Au total ce sont 37 800 mètres cubes de gravier de côte qui ont été installés sur une longueur de 640 mètres, pour un budget global de 7,4 M$. Le projet, qui devait initialement […]

Le Plan régional des milieux humides et hydriques

Un Plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH) qu’est-ce que c’est? Il s’agit d’une planification stratégique que l’ensemble des MRC du Québec doivent obligatoirement produire et présenter au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). Cette démarche a comme principal objectif de forcer l’intégration de l’enjeu lié à la […]

Suivez l’opération de ramassage des oiseaux

Depuis quelques semaines, de nombreux Fous de Bassan ont été retrouvés morts ou malades sur le territoire des Îles-de-la-Madeleine. Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) confirment que la mortalité de ses oiseaux est due à l’influenza aviaire. […]