Actualités

Bilan de l’ouragan Fiona

L’ouragan Fiona a frappé les Îles le 24 septembre dernier, avec des vents de plus de 130 km/h, des vagues frôlant les 8 mètres de haut, près de 100 mm de pluie, une surcote de marée très importante et la plus basse pression jamais enregistrée dans le golfe. La Municipalité des Îles était sur le qui-vive depuis déjà plusieurs jours, et a déclenché les mesures d’urgence la veille de la tempête. L’ensemble des équipes municipales étaient ainsi mobilisées et prêtes à intervenir en toutes circonstances.

Les infrastructures municipales tiennent le coup

Aucun bris majeur n’a été rapporté sur les routes municipales ni sur le réseau d’égout ou d’aqueduc. Les principaux problèmes ont été la submersion côtière qui a causé plusieurs inondations au plus fort de la tempête, ainsi que les débris qui ont été emportés sur les routes par l’eau et par le vent. Le nettoyage a somme toute été très rapide et tout a pu être nettoyé dans la journée suivant la tempête.

Aucun bâtiment municipal n’a été lourdement touché, mais on estime tout de même que l’ouragan aura causé des dommages s’élevant à quelque 50 000 $. Plusieurs sites récréotouristiques ont été endommagés et des panneaux d’identification ont été renversés et brisés.

Des secteurs plus vulnérables

Au plus fort de la tempête, la marée de plus de 2 mètres au-dessus du niveau de la mer a entraîné une submersion côtière très importante dans les secteurs de La Grave, du chemin des Chalets, de la Pointe de Havre-aux-Maisons, de la Pointe de la Grande-Entrée et des quais de l’archipel. Notons que la plus haute vague jamais enregistrée aux Îles a été observée pendant le passage de l’ouragan Fiona.

Un recul du littoral

Les côtes rocheuses de l’archipel ont elles aussi été malmenées par Fiona. Les vagues exceptionnelles que nous avons connues ont déferlé sur les falaises, emportant avec elles, dans certains secteurs, plusieurs mètres de littoral. Des reculs importants ont été constatés, spécialement sur les côtes de grès rouge et les cordons dunaires localisés du côté nord de l’archipel. Nous avons vu également des trous de suffosion se former, comme celui que l’on peut apercevoir dans le secteur de la Belle-Anse, comme le montre la photo ci-dessous.

La Municipalité des Îles tient à rappeler l’importance d’éviter de circuler sur le bord des falaises : de nouvelles crevasses non apparentes ont pu se former et le littoral peut être fortement fragilisé. Soyez prudents!

Efficacité des deux recharges de plage

Les deux recharges de plage, soit celle de La Grave et celle de Cap-aux-Meules, ont tenu le coup et ont bien effectué leur travail pendant la tempête. Sur La Grave, l’ouvrage en place a agi comme véritable bouclier contre l’assaut des vagues et aura certainement permis d’éviter le pire : sans lui, les dommages auraient été beaucoup plus importants. Les vagues exceptionnelles se sont frayé un chemin entre la recharge et le Vent du Large, ajoutant ainsi de l’eau à la submersion côtière importante observée du côté de la lagune. À noter qu’une demande de prolongement de la recharge est en cours, afin que celle-ci puisse s’appuyer sur la falaise et venir combler le vide. Plusieurs auront sans doute également remarqué que la pente de la recharge s’est grandement adoucie à la suite du passage de Fiona. Ce processus, prévu dans la conception de l’ouvrage, confirme que celui-ci réagit exactement comme cela était prévu!

Du côté de Cap-aux-Meules, notons que la recharge est en cours de réalisation. Anticipant le passage de Fiona, l’entrepreneur a fait le maximum pour protéger l’ouvrage comme il le pouvait. La recharge, qui a subi l’assaut de vagues d’au moins 5 mètres, a très bien réagi dans la section où les travaux étaient terminés. À noter toutefois qu’elle a subi des dommages sur la partie non terminée. Ceux-ci sont évalués à environ 15 000 $ et auront nécessité deux jours de travail supplémentaires.

La recharge de plage de Cap-aux-Meules avant la tempête

La recharge de plage de Cap-aux-Meules après la tempête

La recharge de plage de La Grave avant la tempête

La recharge de plage de La Grave après la tempête

 

 

Autres actualités

Fonds de gestion durable du territoire : les élus des Îles-de-la-Madeleine annoncent la mise en place de la Passe Archipel

Les conseils de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine et de la Communauté maritime ont présenté deux projets de règlement exigeant une redevance pour pourvoir aux besoins du Fonds de gestion durable du territoire. Présenté dans le cadre d’une séance extraordinaire du conseil tenue le mercredi 3 avril, les projets de règlement seront adoptés lors des séances […]

Imposition de visas pour les travailleurs mexicains temporaires : l’industrie des pêches aux Îles-de-la-Madeleine réellement menacée

Le maire et président de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, Antonin Valiquette, s’inquiète des répercussions que la soudaine exigence d’un visa de travail imposé le 29 février dernier aux travailleurs mexicains temporaires aura sur l’industrie des pêches dans l’archipel et dans l’Est-du-Québec. Sans crier gare, le gouvernement du Canada a décrété une nouvelle exigence à […]

Venez à la rencontre du maire

Le maire Antonin Valiquette vous invite à venir discuter avec lui des enjeux qui vous intéressent, des sujets qui vous concernent. Ce sera l’occasion de poser vos questions et donner votre opinion.   Les rencontres auront lieu à la mairie, tous les samedis avant-midi du 16 mars au 27 avril, de 9 h à 12 […]

Soutien à Pascan aviation : un pas vers un plan de relance qui doit répondre aux besoins des Madelinots

La Communauté maritime des Îles se réjouit du soutien au transporteur aérien Pascan offert par le ministère des Transports et de la Mobilité durable du Québec. Celui-ci devrait permettre à Pascan de mettre en œuvre son plan de relance tout en maintenant un service nécessaire et qui répond aux besoins de la population des Îles-de-la-Madeleine, […]