La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine travaille de concert avec de nombreux partenaires à la reconnaissance et à la conservation du patrimoine de l’archipel.

Site historique de La Grave

Le site de La Grave a été classé à titre de bien culturel du Québec en 1983. C’est le plus ancien site commercial de l’archipel fréquenté par les navigateurs durant les 17e et 18e siècles. En outre, le village de Havre-Aubert fut le premier lieu d’implantation des Acadiens venus de Miquelon en 1792. On recense aujourd’hui sur La Grave treize bâtiments patrimoniaux témoignant chacun de l’une ou l’autre des nombreuses activités qu’a connues le site au cours de sa longue histoire. À partir des années 1980, La Grave est devenue peu à peu l’un des sites touristiques les plus achalandés de l’archipel, les activités de pêche ayant été remplacées par des usages associés à la récréation et la navigation de plaisance. La Municipalité des Îles et le ministère de la Culture et des Communications ont une entente de protection et de mise en valeur du site.

Consultez le lagravesitehistorique.com pour en savoir plus ou la page Facebook du comité de La Grave pour connaître les activités.

Patrimoine religieux

Toutes les églises des Îles ont été évaluées par le Conseil du patrimoine religieux du Québec quant à leurs qualités architecturales. Parmi celles construites avant 1945, voici les cotes qu'elles ont obtenues :

  • Saint-Pierre-de-Lavernière, cote A (incontournable). Cette église a été construite en 1876 puis agrandie en 1900*
  • Saint-Peter's-by-the-Sea, de Old Harry, a reçu la cote D (moyenne). Sa construction s'étend de la fin 1916 à 1917
  • Holy Trinity de Grosse-Île, construite en 1925, a reçu la cote D (moyenne)
  • Saint-François-Xavier-de-Bassin, cote C (supérieure). Elle a été construite sur deux ans, de 1937 à 1939

DSC_0143

*Notez que l'église de Lavernière est la seule qui bénéficie aussi d'un classement par le ministère de la Culture et des Communications. C’est en 1875-76 qu’une première église est érigée à Lavernière. À l’époque, on transporte une petite chapelle de La Côte de L'Étang-du-Nord jusqu'à Lavernière, et cette dernière devient la sacristie du nouveau bâtiment. L’église était alors plus petite et tournée vers L'Étang-du-Nord. C’est aujourd’hui la partie transversale avant. Entre 1900 et 1914, la partie centrale est ajoutée et le bâtiment prend les dimensions qu’on lui connaît aujourd’hui.

Les églises de Bassin (et son presbytère) et de Old Harry ont été citées par la Municipalité au titre de monument historique d'intérêt.

Parmi les églises construites après 1945, voici les cotes données par le Conseil du patrimoine religieux :

  • All Saints Memorial de L'Île-d'Entrée, construite entre 1948 et 1950, a reçu la cote D (moyenne)
  • Notre-Dame-de-la-Visitation de Havre-Aubert, construite en 1963, a reçu la cote A (incontournable)
  • Immaculée-Conception de Pointe-aux-Loups, construite en 1966, a reçu la cote D (moyenne)
  • Notre-Dame-du-Rosaire de Fatima, construite 1967, a reçu la cote C (supérieure)
  • Saint-André de Cap-aux-Meules, construite en 1967, a reçu la cote B (exceptionnelle)
  • Sainte-Madeleine de Havre-aux-Maisons, construite en 1969, a reçu la cote C (supérieure)

Aucune de ces églises ne bénéficie d'un classement à l'heure qu'il est. Cependant, la Municipalité a cité l'église de L'Île-d'Entrée au titre de monument historique d'intérêt. Notons qu'au lendemain de la Seconde guerre mondiale, l’église a été choisie au titre de « Royal Rifles War Memorial » en hommage aux jeunes hommes de l'île qui ont combattu dans le Pacifique.

En savoir plus sur les lieux de culte du Québec.

Bâtiments cités

Afin de conserver et de mettre en valeur son patrimoine, la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine a procédé à la citation de monuments historiques :

Consultez le répertoire du patrimoine culturel du Québec

100_6875