The city I wrecked in (La ville ou je me suis échouée)
Marie-Line Leblanc
Îles-de-la-Madeleine, 2006
Sérigraphie
84 cm x 65 cm
Marie-Line Leblanc

Localisation : Bibliothèque du point de service de L'Île-du-Havre-Aubert (Centre multifonctionnel)

Ce diptyque a été réalisé par sérigraphie. La sérigraphie est une technique d’imprimerie qui utilise des écrans de soie pour diriger l’encre sur le papier. L’encre passe entre les mailles ouvertes de la soie, soit l’intérieur du dessin, pour se déposer sur la feuille, un peu comme un grand pochoir. Il y a un pochoir par couleur. Ce procédé permet de produire plusieurs exemplaires semblables. Cependant, ces deux épreuves font partie d’une édition variée dans laquelle chaque impression est unique. L’image résulte d’un mélange d’icônes urbaines (les tours et gratte-ciels) et maritimes (scène de quai, bouée de sauvetage), lesquelles luttent pour occuper l’avant-plan. C’est une étude des tensions identitaires vécues par l’individu. L’être se réfère à son environnement social ou naturel pour se définir, et devient parfois un lieu de conflits.

Marie-Line Leblanc

Artiste-chercheure Marie-Line Leblanc analyse, traduit et mixe les informations et les connaissances. Son travail se distingue par le croisement des modes d'expression hétérogènes qu'elle emploie. Bricolage informationnel, ses œuvres citent et combinent le langage savant, les techniques, les ouvrages de la tradition et les technologies de l'information afin d'établir de nouveaux dialogues entre les choses. L'artiste s'empare de tout ce qui l'intéresse et en conçoit des univers.

Depuis plus de dix ans, l’artiste fait sa marque en arts visuels au Québec. Elle a pris part à une trentaine d’expositions, en plus de collaborer avec l'Orchestre métropolitain de Montréal et le Fonds Casse-Noisette pour enfants des Grands Ballets Canadiens de Montréal. Marie-Line Leblanc détient un baccalauréat en Arts visuels et histoire de l'art de l’Université Concordia et une Maitrise interdisciplinaire en arts de l'Université Laval. Elle est boursière du Fonds québécois de recherche en culture et société (2012) et du Conseil des arts et des lettres du Québec (2012 et 2011). Elle était finaliste aux prix Éloizes dans la catégorie Artiste de l'Acadie du Québec (2016 et 2014).

Marie-Line Leblanc vit à Montréal et aux Iles-de-la-Madeleine et enseigne l'histoire de l'art et les arts visuels au Cégep de la Gaspésie et des Îles.

Site de l’artiste : https://chercherlenord.jimdo.com/

M_MarieLineLeblanc1_p
M_MarieLineLeblanc2_p