Sténopée
Groupe de jeunes de la Maison des jeunes de Havre-Aubert
dans le cadre d’un atelier animé par Yoanis Menge
Îles-de-la-Madeleine, 2014
Impression photo sur papier
60 cm x 70 cm

Localisation : Mairie

Sept jeunes ont participé à l’atelier Sténopé à la Maison des jeunes de L’Île-du-Havre-Aubert avec le formateur et photographe Yoanis Menge.

La première séance fut consacrée à la confection du sténopé (appareil photo rudimentaire) et à la préparation du matériel de développement.

Le sténopé est une technique de photo qui doit se dérouler à l’extérieur (l’appareil photo rudimentaire se sert de la lumière extérieure) et donc des tests de lumière ont du être faits avant le début de chaque séance. Les jeunes variaient le temps d’exposition du papier photo afin de valider le bon temps d’exposition. Ce temps qui peut varier entre 10 secondes et 5 minutes selon l’intensité de la luminosité.

Ensuite, les jeunes choisissaient un lieu (La Grave, les quais, la plage, Butte du mât, cours de récréation, église, etc) pour prendre des photos et faisant ensuite le développement des négatifs dans une chambre noire installée au sous-sol de la Maison des jeunes.

Les photos ont ensuite été envoyées à Matane, à l’espace F pour le développement en grand format. Des cadres ont été confectionnés pour une exposition permanente. Chaque jeune a reçu un CD avec les 15 photos de l’exposition.

Une exposition a été organisée à la Bibliothèque de L’Île-du-Havre-Aubert afin de présenter leur travail. Pour la réalisation de cette exposition, la Municipalité des Îles a fourni gratuitement un système d’accrochage mobile. Parents, jeunes et gens de la communauté étaient présents. En tout, environ 50 personnes se sont présentées au vernissage le 12 octobre 2012. Chacun des jeunes a pu garder une photo de son choix.

Cette activité a contribué à tisser des liens avec la communauté et surtout à créer un climat de confiance entre les familles des jeunes, la communauté de L’Île-du-Havre-Aubert et la Maison des jeunes. De plus, cet atelier a sensibilisé les jeunes au métier de photographe et a suscité en eux la fierté de faire partie de l’organisme et de leur communauté.