La chasse au loup-marin - 1970
Dentelle de bois
Marcel Dubuc

Localisation : Grande-Entrée - Centre d’interprétation du phoque

Sculpteur professionnel depuis la fin des années 1960, Marcel Dubuc a fait ses études à l’École des Beaux-Arts de Montréal.

Il y a une vingtaine d’années, il a développé la spécialité de sculpteur-fontainier, une discipline qui implique une prise de conscience écologique relative à l’eau. Selon une méthode appelée « vasques vives » et « flowforms », apprise en Angleterre et aux États-Unis.

Durant sa jeunesse, l’artiste a beaucoup fréquenté les Îles-de-la-Madeleine où il s’est fait connaître par ses œuvres que l’on appelle des dentelles de bois.

Elles illustrent toutes des scènes de la vie d’autrefois chez les Madelinots, comme celle-ci, racontant avec simplicité et bienveillance, la chasse traditionnelle au loup-marin.

Pendant plusieurs décennies, l’œuvre se trouvait à l’extérieur, tout près du site historique de la Grave.

La restauration a été faite en 2013 et 2014 par Jeannot Arseneau. Nous l’avons confiée au Centre d’interprétation du phoque le 9 juillet 2014. Stéphane Richard, originaire de Grande-Entrée, a préparé et réalisé l’installation.