Sites récréotouristiques - Une réorganisation des services offerts

La Municipalité des Îles-de-la-Madeleine lance un projet-pilote pour l’été 2019 relativement aux services offerts sur les différents sites récréotouristiques et accès aux plages de l’archipel. L’objectif est de concentrer l’offre de services (poubelles, toilettes, tables de pique-niques…) dans des endroits plus achalandés et de laisser d’autres sites plus naturels.

Quatre sites (les 3 premières haltes de la Martinique, de même que la halte avant Pointe-aux-Loups) seront ainsi laissés le plus naturels possible puisque ce sont des sites fragiles. Les utilisateurs qui fréquentent ces endroits pourront continuer d’y aller, mais seront invités à rapporter leurs déchets à la maison et à respecter les sentiers. À l’inverse, la Municipalité procède actuellement à des travaux à la Dune-du-Sud afin d’améliorer les services offerts (stationnement, toilettes…). De nouvelles poubelles plus grandes seront également installées sur 4 sites plus achalandés afin qu’ils restent propres. Des panneaux explicatifs seront installés aux endroits appropriés pour sensibiliser les utilisateurs.

« Depuis quelques années, nous constatons une hausse de l’achalandage sur différents sites et accès de plages aux Îles. L’année passée nous avons eu un problème en ce qui a trait à la gestion des matières résiduelles puisque des poubelles débordaient sur certains sites », d’expliquer Monica Poirier, directrice du loisir, de la culture et de la vie communautaire. Malheureusement des solutions aussi simples que rajouter des bacs sur des sites ou installer des conteneurs se sont avérées problématiques puisque la Municipalité a été victime de vol de bacs ou d’abus de la part de certaines personnes qui ont décidé de se départir de leurs déchets domestiques ou de construction, allant jusqu’à déposer des téléviseurs ou des toilettes en faïence dans ces conteneurs.

« Cette année nous avons donc repensé notre organisation et décidé de lancer ce projet-pilote et analyser s’il répond aux besoins des utilisateurs », a conclu Monica Poirier.

Rappelons que la commission consultative du loisir, de la culture et de la vie communautaire a comme premier mandat de formuler des recommandations sur l’approche à privilégier pour la gestion et le développement des sites et espaces récréotouristiques. Ce projet-pilote pourra donc servir d’exemple pour les travaux de la commission qui débuteront cet automne.

Consultez la carte.