Retour sur le rdv pêche et mariculture 2020

Le 16 décembre dernier avait lieu le 12e Rendez-vous annuel de l’industrie de la pêche et de la mariculture, coordonné par la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine. Pour la première fois en formule virtuelle en raison des règles sanitaires en vigueur, l’événement a rassemblé près de 130 personnes, un réel succès compte tenu des circonstances particulières cette année.

Ce fut l’occasion pour les acteurs et partenaires du domaine de la pêche, de la mariculture et de la transformation de discuter des projets et des enjeux actuels auxquels l’industrie fait face. Plusieurs représentants politiques étaient présents, notamment le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, André Lamontagne, qui s’est adressé aux participants en début de rencontre. Il a notamment rappelé les grands projets de l’archipel auxquels son ministère a pris part au cours de la dernière année tout en réitérant l’importance de l’achat local en ces temps d’incertitude.

Gabrielle Landry, qui était à la barre de l’animation du Rendez-vous, a offert la traditionnelle présentation 12 mois en 12 minutes, lors de laquelle elle est revenue sur les grands éléments d’actualité qui ont marqué chacun des mois de l’année. Le directeur du secteur des Îles chez Pêches et Océans Canada, Cédric Arseneau, a par la suite dressé un bilan somme toute positif de la saison de pêche 2020, malgré les circonstances particulières auxquelles l’industrie a dû s’adapter cette année.

Josianne Pelosse, directrice du développement du milieu à la Municipalité des Îles, a également mis la table pour une éventuelle collaboration entre les acteurs de l’industrie des pêches et de la mariculture et la Communauté maritime pour faire face aux enjeux de main-d’œuvre qui se font de plus en plus importants dans ces secteurs. La pêche au homard a par la suite été mise de l’avant, notamment avec une vidéo réalisée par le Comité permanent sur la sécurité des bateaux de pêche du Québec (CPSBPQ) sur la santé et sécurité sur un homardier, puis avec une présentation offerte conjointement par le Rassemblement des pêcheurs et pêcheuses des côtes des Îles (RPPCI) et Merinov. Les deux organisations ont ainsi présenté à l’auditoire un projet de développement de bouées électroniques qui faciliteront la prise de décision pour l’ouverture de la saison de pêche dans la zone de pêche 22.

Finalement, la reprise de la pêche commerciale du sébaste a été le sujet au cœur du Rendez-vous, et a suscité de nombreuses réactions et commentaires de la part des participants. Caroline Senay, de Pêches et Océans Canada, a ainsi présenté une évaluation des stocks de sébastes et a profité de l’occasion pour aborder l’enjeu des prises accessoires. Merinov a renchéri sur ce sujet préoccupant en présentant un projet actuellement en cours qui démontre l’incidence importante de l’engin de pêche sur les prises accidentelles. Des chercheurs de l’organisme ont en effet développé un chalut semi-pélagique, qui permet de réduire à seulement 1 % les prises accidentelles lors de la pêche du sébaste, comparativement à 7 ou 8 % pour les chaluts de fonds.

Vous pouvez voir ou revoir le Rendez-vous en rediffusion en cliquant sur ce lien. Pour des raisons de confidentialité, la présentation offerte par Pêches et Océans Canada n'est pas dans la vidéo. Vous pouvez toutefois prendre connaissance du contenu qui a été présenté en consultant ce document.