Pannes d’électricité aux Îles-de-la-Madeleine - Le maire demande plus d’effectifs d’Hydro-Québec

Le maire et président de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre, demande à Hydro-Québec d’avoir plus d’effectifs de prêts sur le territoire madelinot afin de pouvoir réparer en tout temps les pannes liées aux intempéries.

C’est que l’archipel madelinot a été balayé par des vents de plus de 100 km/h et des rafales de plus de 130 km/h toute la journée du 14 novembre et une bonne partie de la nuit du 14 au 15 novembre. Dès 16 h 30 les premières pannes se sont déclarées et à 22 h 30 se sont plus de 3 200 abonnés qui étaient privés d’électricité jusqu’au lendemain.

Alors que les intempéries étaient annoncées, Jonathan Lapierre déplore qu’Hydro-Québec n’ait pas prévu les pannes et n’ait pas eu d’équipes supplémentaires sur place pour aider les 4 monteurs de ligne qui sont postés aux Îles habituellement. La situation géographique de l’archipel, au cœur du golfe du Saint-Laurent, fait qu’il y a souvent des pannes causées par le mauvais temps et conséquemment les équipes de renfort ne peuvent pas arriver aussi facilement puisque l’accès au territoire n’est jamais garanti, ni par avion ni par bateau.

« Lorsque nous parlons du manque de service d’Hydro-Québec, on se fait répondre que statistiquement, le réseau électrique des Îles et le nombre d’abonnés ne demandent que 4 monteurs sur place. Mais nous ne sommes pas une statistique, nous sommes une population qui a besoin d’électricité et qui attend un service de la part de la société d’État. Hier soir, la moitié des Îles était dans le noir à cause d’un manque d’effectif », a déclaré le maire et président de la Communauté maritime, Jonathan Lapierre.

Le maire Lapierre salue le travail des monteurs de ligne d’Hydro-Québec qui étaient sur place et qui ont fait ce qu’ils ont pu dans les mauvaises conditions climatiques que l’on connaît et espère l’arrivée des renforts qui pourront aider les équipes et rétablir complètement le service.