Mise à jour du 17 juin

Accès aux Îles par traversier (à partir du 26 juin)

À partir du 26 juin, les Québécoises et les Québécois qui se rendront aux Îles-de-la-Madeleine devront avoir en main le nouveau formulaire d’autodéclaration. Il est important de préciser que sans ce formulaire, il sera impossible de franchir les frontières des deux autres provinces.

Voici ce qu’il faut savoir :

  • Les automobilistes devront également avoir avec eux leur confirmation de réservation (aller-retour) pour le traversier, ainsi qu'une preuve d'hébergement sur place, soit touristique ou familial.
  • Des arrêts seront autorisés au Nouveau-Brunswick pour se ravitailler en essence ou pour manger seulement.
  • Pour ce qui est de l'Île-du-Prince-Édouard, elle demande aux visiteurs en transit sur leur territoire rendent directement au terminal de Souris, depuis la sortie du pont de la Confédération. Ces derniers pourront cependant s'arrêter dans la province pour reprendre de l'essence, au besoin.

Procédure pour accéder aux Îles jusqu'au 26 juin

Bien que l'accès à la région est permis, les déplacements par traversier sont autorisés seulement pour:

  • Des raisons médicales;
  • des raisons humanitaires;
  • un déménagement;
  • le travail, dans un contexte où le télétravail n'est pas possible;
  • les personnes désirant effectuer un retour à leur résidence principale ou secondaire aux Îles de la Madeleine.

Ainsi, les voyageurs qui doivent emprunter la route et le traversier en direction ou en provenance des Îles-de-la-Madeleine doivent remplir un formulaire pour avoir le droit de traverser le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard.

Ils doivent imprimer ce formulaire (ce formulaire est en vigueur jusqu'au 26 juin) et l'avoir en main lors de leur déplacement de même que leur réservation à bord du traversier CTMA ainsi que tous les documents confirmant le motif valable de leur voyage (preuve de résidence principale, de résidence secondaire [compte de taxes], papier médical, document fourni par un employeur, etc.).

Cette autodéclaration ne garantit pas le droit de traverser le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard. Ce sont les autorités de ces provinces qui prennent la décision lorsque les voyageurs se présentent aux points de contrôle.

Si le voyageur remplit le formulaire en français, il lui est recommandé d'imprimer aussi la version anglaise du formulaire sans le remplir pour faciliter les vérifications par les autorités du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard.