Hippocampe
Claude Bourque
Îles-de-la-Madeleine, 2014
Côte de rorqual commun, cuivre, métal
36 cm x 72 cm

La côte de baleine a été récupérée sur un rorqual commun échoué à Grande-Entrée. Cette œuvre faisait partie d’un corpus d’œuvres exposé au Musée de la mer en 2014. L’exposition s’intitulait « De cuivre et d’os, ostéologie débridée et revisitée des mammifères marins »

Localisation : Mairie

La démarche artistique de Claude Bourque est intimement et directement liée à son territoire insulaire, les Îles-de-la-Madeleine. Bachelier en arts visuels de l’Université de Moncton, la gravure et la céramique furent les deux médiums avec lesquels il crée au tout début de sa pratique artistique. Le milieu marin et particulièrement les mammifères furent une source d’inspiration constante.

En 2007, une formation en dinanderie, travail du cuivre, permet à l’artiste de découvrir un nouveau matériau et de créer des sculptures, toujours inspirée de l’imaginaire marin : cachalots sous-marins, phoques dirigeables et autres œuvres furent créées, toutes fortement influencées par l’univers de Jules Verne ou de Léonard de Vinci.

Par la suite, les os de baleines furent intégrés progressivement à ses sculptures. Ayant participé à plusieurs dépeçages et remontages de mammifères marins, cachalots, rorquals, l’intérêt pour l’ostéologie marine fait aujourd’hui partie de sa démarche. Ces expériences lui ont permis de rencontrer plusieurs scientifiques et biologistes, qui lui ont apporté beaucoup de connaissances en ce domaine. Pour Claude Bourque, il est important, pour la création de ses œuvres, de connaitre l’origine des os, leurs utilités, leurs densités, leurs porosités…

Aujourd’hui, les os et le cuivre sont les deux matériaux avec lesquels il conçoit ses sculptures.

Site de l’artiste : http://www.cetacecuivre.ca