Consultation publique sur le service de traversier : la population des Îles répond à l'appel du comité de travail

C’est plus de 100 personnes qui se sont déplacées à la salle communautaire de Cap-aux-Meules mercredi 1er mai dernier pour participer à la soirée de consultation publique sur le service de traversier Cap-aux-Meules/Souris. Organisée par le comité de travail de la Communauté maritime, cette soirée était au cœur d’une période de consultation élargie de la collectivité madelinienne sur ce service essentiel.

En ouverture de soirée, les trois représentants citoyens du comité ont présenté le contexte de la démarche et ont lancé une série de questions visant à susciter la participation et la réflexion des gens sur place. Par la suite, les membres du comité ont attentivement écouté une trentaine d’interventions et recueillis de nombreux commentaires et suggestions qui ont couvert l’ensemble des thèmes proposés. Amélioration du tarif et de l’accès pour la population locale, importance de la gouvernance locale, caractéristiques et capacité d’un nouveau navire étaient les éléments au cœur de la discussion.

« L'objectif de cette consultation élargie est de présenter des recommandations au gouvernement fédéral pour améliorer le service de traversier. Pour nous, c’est le moment de faire valoir les besoins et les attentes de la communauté madelinienne à l’égard de cette traverse maritime qui est fondamentale pour assurer le lien avec le continent », a déclaré le maire et président de la Communauté maritime, Jonathan Lapierre.

Les liaisons maritimes étant intimement liées à la qualité de vie aux Îles-de-la-Madeleine, les membres du comité sont grandement satisfaits de la participation citoyenne à cette consultation.

Rappelons que les citoyens sont invités à formuler leurs commentaires et suggestions jusqu’au 15 mai prochain, à 16 h en remplissant le questionnaire en ligne ou en déposant un mémoire au comité.

Les éléments recueillis lors de la consultation publique, dans le questionnaire et par écrit seront analysés et un rapport final sera déposé au conseil de la Communauté maritime en juin prochain et transmis au gouvernement fédéral.