Construction historique d'un nouveau traversier pour les Îles

Le maire et président de la Communauté maritime des Îles, Jonathan Lapierre, accueille avec enthousiasme l’annonce, par le gouvernement fédéral, de la construction d’un nouveau navire pour assurer le service de traversier entre Cap-aux-Meules et Souris.

De passage aux Îles-de-la-Madeleine cet après-midi, le ministre des Transports du Canada, M. Marc Garneau, en a fait l’annonce officielle en précisant que le traversier desservant les Îles-de-la-Madeleine serait le premier des deux navires construits par le chantier maritime Davie, et ce, d’ici quatre ans.

« C’est un évènement historique pour la population des Îles-de-la-Madeleine, qui pourra enfin compter sur un premier traversier neuf pour relier nos Îles avec le continent. On s’attend à ce que ce nouveau bateau soit moderne, confortable et plus sécuritaire pour notre population insulaire. Le gouvernement a compris nos revendications voulant que cette traverse maritime est un service essentiel pour notre archipel et que celle-ci devait être priorisée par le gouvernement », a déclaré le maire et président de la Communauté maritime, Jonathan Lapierre.

D’ailleurs, à l’initiative de la Communauté maritime des Îles-de-la-Madeleine, un comité de travail composé d’intervenants socioéconomiques et de citoyens a entrepris au printemps une consultation portant sur le service du traversier entre les Îles-de-la-Madeleine et l’Île-du-Prince-Édouard. Plus de 300 personnes se sont exprimés sur divers aspects de la desserte. Ce comité déposera prochainement un rapport au conseil de la Communauté maritime. Ce rapport contiendra des recommandations portant notamment sur la gestion locale, sur les tarifs et l’accès pour les résidents et sur les services et les caractéristiques à privilégier dans ce nouveau navire.

« Le gouvernement fédéral pourra donc compter sur notre collaboration pour transmettre en cours d’été les recommandations de la collectivité madelinienne sur ce service maritime essentiel afin que les attentes de la population soient prises en compte dans les étapes à venir pour la construction et l’opération du nouveau traversier », a poursuivi Jonathan Lapierre.

Le maire Lapierre invite par ailleurs le gouvernement fédéral à signer un contrat à long terme avec la CTMA  pour la gestion et les opérations de cette desserte.